acdc

AC/DC : Phil Rudd, l’ex-batteur, de nouveau arrêté. Le musicien risque la prison !

L’ex-batteur d’AC/DC a été arrêté samedi dernier pour ne pas avoir respecté les conditions de son assignation à domicile, suite au verdict rendu par la justice néozélandaise dans une affaire d’usage de drogues et de menaces de mort début juillet. […]

Alanis Morissette

Alanis Morissette réédite le culte « Jagged Little Pill » pour ses 20 ans

Trois ans après la parution de son dernier album « Havoc And Bright Lights », Alanis Morissette annonce son retour dans les bacs avec une réédition de son disque « Jagged Little Pill », succès planétaire qui fête son 20ème anniversaire. Le 7 juillet […]

debout-sur-le-zinc

Debout sur le zinc de retour avec un nouvel album et une nouvelle tournée

Deux décennies et quelque 2000 concerts après un album sorti en 1999, Debout sur le zinc court toujours. Et ses refrains avec, oscillant docilement entre les bras câlins de la chanson et du rock anglo-saxon. Avec ce 9e album « […]

IMG_6232-1.jpg

Muse N°1 des ventes en France

Bonne nouvelle pour Muse ! Le groupe de Matthew Bellamy décroche la première position du Top Albums France avec son nouvel opus « Drones ».  La bande a bien fait d’effectuer un véritable retour aux sources, comme l’ont mis en lumière les […]

Prince & Stevie Wonder à la Maison Blanche

Stevie Wonder et Prince en concert privé pour Obama à la Maison Blanche

Le week-end dernier, Barack et Michelle Obama ont organisé une soirée privée à la Maison Blanche, à leurs frais. Au programme : un concert de Prince, dont un duo avec Stevie Wonder devant 500 invités triés sur le volet, dont […]

 

AC/DC : Phil Rudd, l’ex-batteur, de nouveau arrêté. Le musicien risque la prison !

acdc
L’ex-batteur d’AC/DC a été arrêté samedi dernier pour ne pas avoir respecté les conditions de son assignation à domicile, suite au verdict rendu par la justice néozélandaise dans une affaire d’usage de drogues et de menaces de mort début juillet.
Phil Rudd n’en fait qu’à sa tête ! L’ex-batteur du groupe AC/DC va une nouvelle fois passer devant les tribunaux le 3 août pour avoir enfreint les conditions de son assignation à domicile. Le 9 juillet dernier, Phil Rudd avait échappé à la prison à l’issue de dernier son procès pour usage de drogues et menaces de mort, alors qu’il était accusé d’avoir menacé un entrepreneur ainsi que sa fille pour la prétendue mauvaise gestion d’un événement encadrant la sortie de son album solo « Head Job » (2014). Le juge Thomas Ingram avait mis en garde le batteur au début du mois, affirmant qu’il écoperait d’une peine de prison ferme s’il ne respectait pas les conditions de sa liberté surveillée, lui interdisant la consommation de la moindre goûte d’alcool. « Je vous garantis que je vous y enverrais tout droit », lui avait-il annoncé.

Mais Phil Rudd a finalement succombé samedi soir. Il a été arrêté à son domicile de Tauranga, en Nouvelle-Zélande. Selon certaines sources citées par Le Figaro, le musicien était en compagnie de prostituées. Le chanteur et son avocat n’ont pas souhaité commenter ces événements.

« Ce n’est plus le Phil que nous connaissions »
Relâché lundi matin, l’artiste de 61 ans devra se soumettre à des tests aléatoires de dépistage d’alcool et de drogue d’ici la prochaine audience du 3 août. L’hypothèse de sa réintégration au sein d’AC/DC semble s’éloigner de plus en plus. Remplacé par Chris Slade pour la tournée « Rock or Bust Tour » de passage au Stade de France en mai dernier, Phil Rudd n’est apparemment plus celui qu’a connu le compositeur Angus Young, co-fondateur du groupe de hard rock dans les années 70. « C’est un grand batteur et il a fait beaucoup pour nous. Mais il s’est laissé aller. Ce n’est plus le Phil que nous connaissions » avait-il expliqué au mois de mai.

Alanis Morissette réédite le culte « Jagged Little Pill » pour ses 20 ans

Alanis Morissette
Trois ans après la parution de son dernier album « Havoc And Bright Lights », Alanis Morissette annonce son retour dans les bacs avec une réédition de son disque « Jagged Little Pill », succès planétaire qui fête son 20ème anniversaire.

Le 7 juillet 1995, Alanis Morissette dévoilait le single « You Oughta Know ». Signée sur le label Maverick Records de Madonna, la chanteuse était sans doute loin d’imaginer le succès qu’allait rencontrer son titre et l’album qu’il défendait, « Jagged Little Pill ». Publié quelques jours plus tôt, le disque aux sonorités rock a mis plusieurs semaines avant de s’imposer, épaulé par une flopée de titres aux textes percutants, parmi lesquels « Hand In My Pocket », « All I Really Want » et l’imparable « Ironic ». Écrit par Alanis Morissette et co-composé avec le producteur Glen Ballard, l’album « Jagged Little Pill » a surtout ouvert les portes d’une carrière internationale à l’artiste grunge de 21 ans. En effet, plus de 32 millions de copies se sont écoulées dans le monde, en faisant le plus grand succès jamais rencontré par une artiste féminine à l’époque.

Une comédie musicale et un nouvel album en 2016

Un raz-de-marée comme celui-là ne s’oublie pas. Et pour commémorer la sortie de son premier album, la chanteuse publiera une luxueuse réédition le 18 septembre. C’est qu’elle annonce au site US du magazine ELLE, précisant que cette nouvelle mouture inclura des démos datant de l’époque de son enregistrement et une chanson inédite. A nos confrères, Alanis Morissette a également réaffirmé son désir de produire une comédie musicale inspirée par les 12 chansons de son disque. Pour mener ce projet à terme, elle a choisi de collaborer avec Tom Kitt, connu pour avoir travaillé avec Green Day en 2009 sur un projet similaire d’adaptation de l’album « American Idiot ».

Alanis Morrissette a aussi évoqué un projet littéraire centré sur les troubles de l’alimentation et la toxicomanie. La Canadienne décrit cet ouvrage à paraître dans l’année comme « une compilation d’histoires semi romanesques ». « J’adore cette idée d’utiliser la multitude d’expériences que j’ai vécues pour partager l’enseignement et la sagesse que j’en ai tiré » a-t-elle déclaré, confiant qu’elle prépare en parallèle un nouvel album de titres originaux, le premier depuis « Havoc And Bright Lights » en 2012. L’interprète de « Thank U » a déjà écrit 13 chansons qui verront le jour en 2016.

Debout sur le zinc de retour avec un nouvel album et une nouvelle tournée

debout-sur-le-zinc

Deux décennies et quelque 2000 concerts après un album sorti en 1999, Debout sur le zinc court toujours. Et ses refrains avec, oscillant docilement entre les bras câlins de la chanson et du rock anglo-saxon.

Avec ce 9e album « eldorado(s) », enregistré au studio Ferber (Paris), Debout Sur Le Zinc a multiplié les révolutions intimes. Idéal pour un nouveau départ. Une nouvelle feuille blanche au livre jamais achevé.

Pour preuve : la fin des pochettes dessinées, un nouveau manager ou encore le départ de deux membres (Christophe, guitare rythmique et chant ; William, contrebasse) remplacés par Thomas et – première présence féminine – Marie.

En studio ? Edith Fambuena (Alain Bashung, Etienne Daho, Miossec…) à la réalisation ; Antoine Gaillet (Mademoiselle K, Julien Doré, M83…) au mixage. Ou comment agir sur la forme pour influer le fond.

Le résultat est un album tout en nuances, refusant les partis pris caricaturaux. Textes moins intimes mais plus ouverts/universels ; ton plus joyeux mais avec chutes pourtant pessimistes ; tempo plus soutenu mais sauvegardant quelques ballades ; enregistrement studieux mais concerts festifs ; album enregistré live mais réel soin apporté à la post-production ; ou encore attelage historique/nouveaux membres mais même unité sonore…

Alors, quoi : album du consensus ? Souci de plaire ?

Plutôt un entre-deux, préférant les subtilités aux choix définitifs. Comme pour rappeler que dans tout drame subsiste un espoir. Dans toute fête, une réalité sociale.

Miroir de la société, Debout Sur Le Zinc ne peut renvoyer qu’une image complexe plutôt qu’un avis contrasté.

DSLZ en tournée:

Le 28 Juin 2015, 13h00 à Audincourt (25), La Filature, Espace Japy  dans le cadre du festival RENCONTRES ET RACINES

Le 03Juillet 2015, 19h00 à AMBOISE (37), L’ile D’or,  dans le cadre du festival LES COURANTS

Et d’autres dates à venir…

Muse N°1 des ventes en France

IMG_6232-1.jpg

Bonne nouvelle pour Muse ! Le groupe de Matthew Bellamy décroche la première position du Top Albums France avec son nouvel opus « Drones ».

 La bande a bien fait d’effectuer un véritable retour aux sources, comme l’ont mis en lumière les premiers extraits « The Handler », « Mercy » ou « Reapers ». Avec 78.444 ventes, dont 65.622 en physique et 12.822 en digital, le trio britannique déloge ainsi Lacrim qui était arrivé en tête la semaine dernière avec « R.I.P.R.O. Volume 1″. Mais avec un tel score, Muse fait des étincelles à bien des égards.

Deuxième meilleur démarrage de l’année !

En effet, la bande signe le meilleur démarrage de l’année pour un album international, ainsi que le deuxième meilleur démarrage de 2015, derrière Francis Cabrel et son disque « In Extremis » (108.900 ventes en première semaine). Ce n’est pas tout, Muse signe également le meilleur démarrage physique depuis ACDC et « Rock or Bust », paru en décembre dernier… et le meilleur démarrage digital pour un album international depuis « G I R L » de Pharrell Williams en mars 2014. Il faut préciser que depuis un an seuls quatre figures internationales sont parvenues à se classer en pole position du Top Albums en France : Coldplay, Pink Floyd, ACDC et… Muse. 

Voilà un démarrage des plus brillants pour le groupe, même si en 2012, le précédent album « The 2nd Law » était entré directement à la première place du classement des meilleures ventes d’albums, mais avec près de 90.000 ventes au compteur. L’album « Drones » se dévoilera également sur scène en France cet été, lors du Main Square Festival ou des Vieilles Charrues, avant une tournée en Asie et en Amérique du Sud.

Stevie Wonder et Prince en concert privé pour Obama à la Maison Blanche

Prince & Stevie Wonder à la Maison Blanche

Le week-end dernier, Barack et Michelle Obama ont organisé une soirée privée à la Maison Blanche, à leurs frais. Au programme : un concert de Prince, dont un duo avec Stevie Wonder devant 500 invités triés sur le volet, dont Ciara ou Bon Jovi.

Comment une soirée privée peut créer l’événement et la polémique en même temps ? La Maison Blanche en fait les frais actuellement. En effet, l’Associated Press a annoncé qu’une fête organisée par Barack Obama et sa femme Michelle samedi dernier, avait réuni sur scène deux légendes de la musique : Prince et Stevie Wonder. Devant les critiques au sujet des dépenses faramineuses du Président des Etats-Unis, le porte-parole de la Maison Blanche, Josh Earnest, a assuré qu’il s’agissait d’une « soirée privée », aux frais du couple présidentiel, sans détailler la liste des invités ni des stars présentes.

En parallèle, les 500 guests n’ont pas hésité à faire éclater leur joie d’avoir pris part à cet événement très prisé durant lequel Prince a assuré un show de deux heures, chantant « Kiss » ou « Purple Rain », ainsi que « Signed, Sealed, Delivered, I’m Yours » avec Stevie Wonder.
« Expérience incroyable »

« Je quitte la soirée de la Maison Blanche avec POTUS et FLOTUS. Génial de voir Prince et Stevie Wonder aux claviers ensemble. Expérience incroyable » a posté sur Twitter le révérant et militant des droits civiques Al Sharpton. Il n’est pas le seul puisque la chanteuse Liv Warfield a publié une photo d’elle et Prince sur scène, avec comme légende : « Week-end sauvage à Washington D.C. (…) Vous ai-je dit que nous avions joué à la Maison Blanche également ?!! ». Russell Wilson, joueur de l’équipe de football américain de Seattle, a partagé une photo de lui et sa petite amie Ciara sur Instagram en écrivant : « J’ai dansé à la Maison Blanche au son de Stevie Wonder et Prince, en compagnie de ma compagne Ciara. Merci monsieur le président et madame la Première dame ! », a-t-il écrit sur Instagram.

Selon les médias américains, Bon Jovi, Angela Bassett, Naeem Khan ou Tyler Perry comptaient parmi les 500 invités.